En ce moment, c'est quelque peu le capharnaüm en Guyane. Je ne vais pas commenter les moyens mis en œuvre, ce n'est pas l'objet de ce blog.

Parlons donc de notre quotidien. Après presque 3 semaines de blocages, il est temps de retrouver quelques fruits et légumes frais et de compléter les œufs.

pour voir, j'ai tenté le supermarché à côté de chez nous. Et bien, après 6 ou 7 bateaux refoulés au port, ce n'était pas reluisant:

Produits laitiers: on trouve encore quelques yaourts car on a de la production locale.

20170409_100754

Surgelés:

20170409_100727

Charcuterie: (je suis fouttue pour la raclette!... j'vais crever sans ma raclette mensuelle!!! Raaaahhh!)

20170409_100518

Patates: néant (noooooooonnnn!! Aaaargh!!)

20170409_100506

Boucherie: heu..... (en fait, c'est un complot du Front Militant des Vegetaliens Intégristes!!!)20170409_100459

 

L'essentiel est couvert: le rayon pinard est fourni, ainsi que les produits ménagers. OUF! On va pouvoir faire le ménage en picolant gaiement!

Bon, allez, ne vous inquiétez pas. Le congelo est plein et les libres services ne sont pas encore totalement vides.

Au pire, on a une arbalète et des cabiais repérés pas loin de chez nous, des cannes à pêche et la plage à 20 minutes de marche... On a même des filets pour chopper des engins vivants volants (des piafs quoi!)!! On est plein de ressources, croyez nous!

(non, Vincent, la consommation du chien et du chat n'est pas une solution envisageable!)