On a beau être des guerriers, on a aussi des beaux plans loose qui nous laisseront des souvenirs impérissables! Le week-end sur la Couy (que certains prononcent "couille") restera dans les annales mais on aura bien rigolé.

J-7: "Allez, on se fait une expé sur la Kounana! " "Non le Kourou!" "La Comté!!!" "Oui mais non, on a pas la boule d'attelage pour traîner la coque alu" "Mathieu, tu nous aideras à monter le canoë sur le toît de la voiture? Il (ne) fait (que) 80kg et ma blonde a encore l'épaule fragile? Ha? T'es en vrac coincé du dos ?". Finalement, ce sera la Couy (donc un affluent du Kourou) quand même. Ne nous déglonflons pas... Hin hin hin...

J-1: Tarzan, les doigts dans le moteur 5cv plongé dans la benne à ordure. "Put*****!!! Ca démarre pas!!" "Ouais, c'est parti! .... Mais pourquoi il s'arrête ce con de moteur!!? Joe, vient le tenir!" Moralité: bah, on part avec, on verra bien au dégrad. Il devrait bien démarrer par miracle, non? Vous le voyez arriver le plan merdonique, là?

Jour J, 9h du mat': Joe force un peu, le canoë monte sur le toît de la voiture. Au passage, le joint d'étanchéité des portières en prend un coup mais bon, c'est la dure loi de la Guyane... (Grrrrr!). Allez, hop! En route pour le dégrad Saramaka! (Et bong! la trappe du canoë qui s'ouvre une fois de plus sur le toît...)

Jour J, 11h du mat': "oh punaise!! Mais y'a tout Kourou sur le fleuve ou quoi!!? " Le parking surveillé est plein. Le parking du dégrad aussi. Mais où est-ce qu'on va bien pouvoir squatter??! Tout va être pris! Décision collégiale: "bah au pire, on fait un picnic sur les bateaux et on rentre". Bon, carpe diem... On descend le canoë du toît, on met la coque de Mat' à l'eau, les moteurs sont installés... Ah tiens, le canot n'est plus étanche... Vous le sentez arriver, hein?

Jour J, 11h30: "Put***! Le 5 cv veut pas démarrer!! C'est quoi ce bordel!!" Ah? Etonnant, isn't it! Et là, v'là t'y pas qu'arrive un copain sur-équipé. "T'es en rade? Tiens, prend mon 5cv de secours. C'est un 2 temps donc il faut du mélange mais là, tu as de quoi remonter jusqu'à la Couy". Bon, Mathieu, part devant, on te rejoint mais va pas trop loin parce que là, on a pas beaucoup d'autonomie et on va se traîner...

201707_Couy_02

Jour J, 12h: On se traîne doucement tous les deux sur notre canoë-paquebot, Olivia étant partie sur la coque alu de Mat'. "Meeeeerde!! Mais il est parti où c'couillon là!!"

201707_Couy_01

Jour J, 12h05: "Put*** j'y crois pas!! On est en panne d'essence! Mais il est parti où Mathieu BORDEL!!! NON MAIS QUEL CON!! Je vais le tuer ce naze! Il abuse!!" (Mathieu, sache que quand tu liras ces lignes, oui, il a dit tout ça et bien plus longuement mais Tarzan t'aime quand même...) Nous voilà en rade, au milieu de la Couy alors que nous avons croisé une demie-dizaine de carbets libres. Boarf, il va revenir nous chercher dès qu'il aura jeté son dévolu sur un squat'.

201707_Couy_03

Jour J, 12h25: "Je vais le tuer" "On a passé au moins 15 carbets libres" "Mais il est parti où??!" "Il savait qu'on avait peu d'autonomie..." Mat' en a pris plein son grade. Pendant ce temps, Joe se bidonne...

201707_Couy_04

Jour J, 12h35: on prend les rames et on redescend vers l'aval, histoire de trouver un ponton et de s'assurer qu'ils sont bien passés par là. D'autres usagers nous le confirment: une coque alu remplie de femmes, de gosses piaillants et de bagages est bien passée avant nous. Nous attendons...

Jour J, 12h45: Voilà le messie! Alleluia! Comme son moteur tourne au mélange, nous rechargeons la bête. Et on est reparti... Une petite marche arrière avec le paquebot... Bah?!? .... Il ne recule plus. Il n'avance plus non plus. "MAIS C'EST QUOI CE BORDEL PUT***!!!" Question simple réponse simple: l'hélice a décidé de visiter le fond de la Couy ! Plan B: remorquage. Pour Tarzan, remorquage = échec + honte + tête des mauvais jours. Et moi, bah... Je me marre.

Jour J, 13h 30: On arrive au carbet du Camp Fabert, un carbet de la légion. Remarquez, il ne pouvait pas aller plus loin... Les gosses sont à l'eau depuis 1h, les bagages nous attendent au cagnard avec Aurore et Aurélie qui a dû halluciner sur l'organisation brillante de ce début de week-end. (Nous, on est habitués même si là, on atteint quand même des sommets...) Allez, hop! C'est l'heure de l'apéro et de déjeuner, on mettra les hamacs après... Mais où?? La 1e pièce n'a pas de poutre horizontale et la seconde... Le sol est effondré! Autant dire qu'avec Aurore, on voit ce carbet d'un mauvais oeil parce qu'on connaît nos 3 mini-loukoums: si il y a une connerie à faire, ils vont la faire! Mais bon, ils sont prévenus, ils devraient faire attention, non? Allons, remontons tout le contenu des deux bateaux jusqu'au carbet, profitons des copains-papillons et mettons nous à table!

201707_Couy_06 201707_Couy_07

Jour J, 13h50: BWAAAAAAA!! Ca c'est fait. Lola, 2 ans, s'est aventurée dans la partie effondrée.

Jour J, 13h51: Droit de véto des mamans! On se casse après manger! Genre, on l'avait pas vue venir celle là...

Jour J, 14h30: on recharge la coque de Mat' et le canoë. Une fois tout débordant de mômes, d'adultes, de glacières et de matériel (allégés quand même d'un repas et d'une bouteille de rosé, faudrait pas non plus qu'on oublie nos principes, ho!), on repart en sens inverse. Avec Tarzan encore en mode "C'est la honte...". Hin hin hin....

201707_Couy_08

Jour J, 16h: les couilles de la Couy sont derrière nous. Nous avons trouvé un petit coin de paradis, avec un carbet dodo, un carbet cuisine, un carbet ronfleur, un ponton de pêche... Qui s'avère être le premier de la rivière. Pourquoi chercher la panne de midi quand on peut y être 4h plus tard??

201707_Couy_10 201707_Couy_16

201707_Couy_12

NB 1: malgré toutes ces foirades et les multiples chargements/déchargements, la tarte à 2 couches maracudja/rooibos est arrivée indemne sur la table et les oeufs ont pu être brouillés le lendemain matin.

NB 2: standing ovations à Mat' et Aurore, avec qui nous sommes des experts en matières de carbets à l'arrach' mais toujours en rigolant un max! On ne s'en lasse pas ! Carbet for ever los amigos' !

NB 3: question à 2 euros: Aurélié repartira-t-elle un jour avec nous en carbet ? :-D